5 erreurs à éviter lors de l’achat d’un matelas

Le matelas est un objet simple, que l’on oublie facilement, et qui est pourtant le gardien de nos nuits. Nous passons près d’un tiers de nos journées dessus. En plus de cela, de nombreuses études ont prouvé l’importance d’une bonne nuit de sommeil. Et il n’y a pas de doute que notre matelas y a son rôle à jouer. Alors, quand il est temps de le changer, il faut bien se rendre à l’évidence : l’achat d’un nouveau matelas n’est pas un choix anodin. De nombreux critères sont à prendre en compte. Le prix bien sûr, mais également la fermeté, le confort, la durabilité… Dans un marché aujourd’hui saturé, il est difficile de faire son choix.

Nous avons déjà listé les critères les plus importants lors de l’achat d’un nouveau matelas. Toutefois, même pour un achat aussi important, il est facile de faire des erreurs. Voici donc une liste des erreurs les plus fréquentes à éviter.

 

1. La précipitation

Nous ne le dirons jamais assez : le choix d’un matelas est extrêmement important ! En plus d’être coûteux, il engage la qualité de vos nuits et de votre santé sur de nombreuses années. Ce n’est donc pas quelque chose à faire dans la précipitation.

Choisir un matelas requiert des recherches approfondies. Rapport qualité prix, soutien, fermeté, durabilité, expérience client… Autant de critères à étudier et à prendre en compte pour trouver celui qui vous convient. Et cela prend du temps.

En négligeant cette recherche, vous prenez le risque de choisir un matelas de mauvaise qualité ou peu adapté. Et ce qui vous semblera comme une légère erreur après quelques nuits, se transformera probablement en amers regrets dans quelques années.

 

2. Choisir le moins cher

Qui n’a jamais eu, à un moment ou à un autre de sa vie, un budget relativement serré ? Il est certain que tout le monde ne peut pas se permettre d’acheter des matelas grand luxe à 1000€ ou plus. Même les ceux moyenne gamme peuvent se retrouver hors budget. La tentation d’acheter le produit le moins cher est alors très grande.

Mais dans le cas des matelas, cela peut se révéler être une terrible erreur. En termes de confort d’abord. De soutien également. Mais surtout : en termes de durabilité. Un bon matelas, peu importe son prix ou vos références, doit être relativement durable. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra probablement le changer plus rapidement que prévu.

La technique est donc d’étudier sérieusement le rapport qualité/prix des matelas que vous envisagez. Si le moins cher semble vous convenir, dans ce cas n’hésitez pas ! Mais nous vous conseillons fortement de ne pas le choisir par défaut en raison de son prix.

 

3. Oublier ses besoins

La qualité d’un matelas est importante bien sûr, mais sa capacité à s’adapter à notre corps l’est tout autant. Chaque personne est différente : poids, taille, habitudes de sommeil, morphologie… En raison de toutes ces différences, rares sont les matelas qui arrivent à satisfaire le plus grand nombre. Il existe autant de type de matelas que de types de dormeurs. Le but est de choisir celui qui nous convient le plus et qui offre un positionnement idéal du corps et de la colonne vertébrale.

Ainsi, par exemple, les matelas les plus souples sont plus adaptés aux petits gabarits et aux personnes qui dorment sur le dos et le côté. Au contraire, les matelas fermes conviennent mieux aux plus grands gabarits et à ceux qui préfèrent dormir sur le ventre. Certaines conditions physiques requièrent un matelas ferme, d’autres un matelas souple.

Même en termes de structure, les préférences et les besoins varient : matelas en mousse, matelas à mémoire de forme, matelas en latex, matelas à ressorts ensachés…

 

4. Ne pas essayer le matelas

Il est très difficile de savoir si on a trouvé le bon matelas sans l’avoir essayé. Les fournisseurs fournissent souvent une fausse opinion relativement ambiguë, et différente du ressenti final. La seule solution pour les contrer : essayer le matelas.

C’est une option bien sur possible en magasin : vous pouvez y entrer et tester à la chaine tous les matelas qui vous intéressent. Un test rapide, direct, et qui permet bien souvent de faire son choix rapidement. Mais “quid” de l’essai sur le long terme ? En général, il faut plusieurs semaines à notre corps pour s’habituer au changement de matelas. Un rapide test en 5 minutes peut difficilement permettre de juger pleinement d’un produit.

Une alternative est la possibilité de renvoyer le matelas après l’avoir acheté. De plus en plus d’entreprises proposent un service de 100 nuits d’essai, qui permettent de renvoyer gratuitement le produit s’il ne convient finalement pas. Si cette méthode sonne bien sur le papier, elle a tout de même elle aussi un inconvénient. En effet, cette solution nécessite plus de logistique et ne se passe qu’après l’achat officiel du matelas.

Amateurs de l’une ou de l’autre, ces deux solutions permettent dans tous les cas de ne pas passer à côté de la phase de test. Parce qu’à part en essayant, comment savoir si vous préférez un soutien ferme et accueil moelleux, ou l’inverse ? ou si l’indépendance de couchage est importante à vos yeux ?

 

5. Ignorer les services offerts

Un matelas est un produit de literie, mais pas seulement. Il est en effet souvent entouré d’un ensemble de services qui, sans être indispensables, participent à l’expérience client. Nous avons déjà mentionné les 100 nuits d’essai, mais il y en a d’autres.

Entre la livraison express, le retour gratuit, la durée de la garantie… chaque fournisseur offre sa propre liste de services additionnels. Un point à ne pas oublier lorsqu’il est temps de faire son choix, étant donné qu’ils pourraient grandement vous faciliter la vie.

 

 

Vous connaissez donc maintenant les principales erreurs à éviter lors de l’achat d’un nouveau matelas. Cette liste, combinée à nos conseils concernant les critères auxquels prêter attention, vous donne toutes les clés pour choisir le matelas qui vous correspond. Et si vous voulez vous faciliter encore plus la tâche, rendez-vous sur notre comparatif des meilleurs matelas 2020 et découvrez le matelas n°1 de nos tests!

 

 

Vers le comparatif